Actulaités

 

bandeau 082015 2

 

dons4ok

Actualités

Prix de la Recherche Clinique en Cancérologie ICL / CHRU de Nancy 2016

Jeudi 8 juin 2017, le Prix de la Recherche clinique en cancérologie ICL / CHRU de Nancy 2016 a été remis au Pr Pascal Eschwège, urologue et cancérologue au CHRU de Nancy et au Pr Jean-Louis Merlin, directeur de la recherche et responsable de l’unité de biologie des tumeurs du service de Biopathologie de l’ICL. Ce Prix récompense leur projet dédié à la détection des cancers de la vessie. Il est décerné pour la première fois dans le cadre du Réseau de la Recherche en Cancérologie en Lorraine (R2CL), sous l’impulsion du Pôle Régional de Cancérologie, afin de promouvoir le développement et la structuration de la recherche clinique des deux établissements.

prix de la recherche chru icl 08062017

Ce Prix résulte d’un appel à projets lancé en 2016, et qui a pour vocation de financer chaque année de façon conjointe un projet de recherche porté par l’un des deux établissements et associant l’autre. A l’issu d’un processus d’évaluation par des experts externes sollicités par chacun des deux établissements et par une commission scientifique commune, le prix a été décerné au projet :

Analyse urinaire cytologique en fluorescence combinées à la recherche de mutations du gène FGFR3 pour la détection des cancers de la vessie

Coordonné par le Pr Pascal Eschwège, urologue et cancérologue au CHRU de Nancy.

Co-coordonné par le Pr Jean-Louis Merlin, directeur de la recherche et responsable de l’unité de biologie des tumeurs du service de Biopathologie de l’ICL.

Pour en savoir plus.

Jeudi 8 juin 2017, dans le cadre du Réseau de la Recherche en Cancérologie en Lorraine (R2CL),

sous l’impulsion du Pôle Régional de Cancérologie et afin de promouvoir le développement et la

structuration de la recherche clinique, l’Institut de Cancérologie de Lorraine et le CHRU de Nancy

ont décerné pour la première fois le Prix de la Recherche clinique en cancérologie ICL / CHRU de

Nancy 2016.

Le Professeur Thierry Conroy est nommé à la tête de l’Institut de Cancérologie de Lorraine pour un nouveau mandat de 5 ans

Le mandat de Directeur Général de l’Institut de Cancérologie de Lorraine du Professeur Thierry Conroy est renouvelé par le Ministère de la Santé pour une durée de 5 ans à compter du 3 avril 2017. Oncologue médical, nommé en 2012 à la Direction Générale de l’ICL, le Pr Thierry Conroy s’est entouré d’une équipe qui a pu donner un nouveau souffle à l’établissement et l’adapter aux attentes des patients et de leurs familles.

Un bilan positif pour l’Institut de Cancérologie de Lorraine

Depuis 2012, l’équipe de Direction a lancé de nombreux projets et impulsé une dynamique constructive au sein de l’Institut de Cancérologie de Lorraine, en plaçant le patient, les associations et les professionnels de santé au centre du dispositif. Mieux répondre aux attentes des patients, développer l’activité ambulatoire, mettre en place des parcours de soins coordonnés et personnalisés et améliorer la qualité de vie au travail demeurent les principales priorités de l’Institut. 

L’établissement, réputé pour son expertise en cancérologie, occupe une place importante dans le paysage médical de la région Grand Est au côté du CHRU de Nancy. Cette reconnaissance de l’ICL reflète le travail quotidien des équipes pour des soins de haut niveau de qualité et de sécurité, comme en témoignent la certification V2014 par la Haute Autorité de Santé sans réserve ni recommandation, l’accréditation COFRAC  en biologie moléculaire, et la certification selon la norme ISO 9001 en recherche clinique . En plaçant les patients au cœur de la prise en charge, l’Institut a ainsi développé une activité innovante et humaine. Cela se traduit notamment par un comportement transparent et éthique en lien avec la politique Responsabilité Sociale des Organisations (RSO) de l'ICL. 

Pr Thierry Conroy, Directeur Général de l’Institut de Cancérologie de Lorraine

IMG 6908 OKDocteur en médecine en 1982, oncologue médical, professeur des universités-praticien hospitalier depuis 1993, le Professeur Thierry Conroy a rejoint l’ICL - alors appelé Centre Alexis Vautrin - en 1984. Sa formation initiale de gastroentérologue et son parcours pendant près de 20 ans au CHRU de Nancy dans un département de chirurgie digestive l’a conduit à se spécialiser dans la prise en charge des cancers de l’appareil digestif.  En tant qu’expert, il est engagé dans l’élaboration des bonnes pratiques de prise en charge de ces cancers au niveau national et européen. 
Très impliqué dans la recherche clinique, le Pr Thierry Conroy est auteur de plus de 280 articles scientifiques. Il est aussi coordinateur d’essais thérapeutiques internationaux ou nationaux visant à optimiser la stratégie thérapeutique des cancers, notamment de l’œsophage, du pancréas, du côlon et du rectum. A l’échelle européenne, ses recherches portent sur la qualité de vie des patients atteints de cancer et la satisfaction des soins.
Depuis sa première nomination à la Direction Générale de l’ICL en avril 2012, le Pr Thierry Conroy a également maintenu une activité clinique, principalement en consultation et en hospitalisation de jour, à l’Institut de Cancérologie de Lorraine.
 

Un bilan positif pour l’Institut de Cancérologie de Lorraine

Depuis 2012, l’équipe de Direction a lancé de nombreux projets et impulsé une dynamique constructive au sein de l’Institut de Cancérologie de Lorraine, en plaçant le patient, les associations et les professionnels de santé au centre du dispositif. Mieux répondre aux attentes des patients, développer l’activité ambulatoire, mettre en place des parcours de soins coordonnés et personnalisés et améliorer la qualité de vie au travail demeurent les principales priorités de l’Institut. 

Pour une éducation thérapeutique du patient (ETP) à l’Institut de Cancérologie de Lorraine

medicament-boucheA l’horizon 2020, on estime que près de 50% des traitements anticancéreux seront administrés par voie orale. Afin de s’adapter à ces nouvelles modalités et proposer une prise en charge optimale, l’Institut de Cancérologie de Lorraine a développé un programme d’éducation thérapeutique (ETP) et un projet de parcours spécifique pour les patients traités par anticancéreux oraux.

Validé par l’Agence Régionale de Santé fin novembre 2016, le programme ETP de l’ICL se décline en plusieurs ateliers thématiques :

• Mon traitement, je gère
• Bouger pour ma santé
• Plaisir de manger
• Bien dans mon quotidien

Ce programme est proposé depuis début 2017 aux patients de l’Institut recevant un traitement anticancéreux par voie orale. Le libre choix de participation est laissé au patient.

Pour en savoir plus : communiqué de presse.

Voir le dossier dans ICL-infos8.

Mars Bleu - L’Institut de Cancérologie de Lorraine se mobilise contre le cancer colorectal

Mardi 14 mars 2017 - Journée Bleu à l'ICL

Carte-postale-Mars-Bleu-2015-V2 Page 1Très fréquent avec 43 000 nouveaux cas par an, le cancer colorectal représente la 2e cause de décès par cancer chez l’homme, et la 3e par cancer chez la femme. Pourtant, il nous est tous possibles d’agir sur certains facteurs de risques (alimentation, consommation d'alcool et de tabac, sport...). A l'occasion de ce mois Bleu, chercheurs, diététiciennes, médecin du sport et éducatrice sportive se mobilisent à l'Institut de Cancérologie de Lorraine. Ils vous proposent un atelier "De vos assiettes à vos baskets!" et des Portes ouvertes sur la recherche.

Au programme, mardi 14 mars 2017 à l'ICL : 

  • 14h-16h30 : Atelier "De vos assiettes à vos baskets!" - Hall Bussière

Deux thèmes seront abordés : "Les fruits et légumes faciles pour tous" et "Bouger au quotidien".

"Les fruits et légumes faciles pour tous"

L’alimentation et l’activité physique sont deux facteurs sur lesquels nous pouvons tous agir pour prévenir de nombreuses pathologies dont le cancer colorectal. Mais comment faire au quotidien ? Pour que manger reste un plaisir et un moment de partage, Anne Schmitt, cadre diététicienne sera accompagnée de son équipe pour répondre à vos questions et vous guider dans l'élaboration de menus simples et faciles au quotidien. Et les cuisiniers de l'ICL vous concoctent une surprise !

"Bouger au quotidien"

Dr Cécile Delattre, médecin du sport, répondra à vos questions.

Typhaine Anghilieri, éducatrice sportive, sera présente pour montrer des exercices simples à intégrer aux activités quotidiennes et des conseils pour augmenter son activité physique.

  • 17h à 19h : Portes ouvertes – Départ du hall Bussière - Sur inscription

Visites des laboratoires et équipements de recherche, rencontres avec les chercheurs. Véronique Gillon, Directrice de la recherche, et l’équipe du Professeur Jean-Louis Merlin vous feront découvrir les laboratoires de recherche et répondront à vos questions.

Pour s'inscrire : remplissez le formulaire en ligne !

 

Pendant tout le mois de mars, l’Espace de Rencontres et d’Information de l’ICL vous informe également sur le dépistage organisé du cancer colorectal, en lien avec ADECA54 et la CPAM 54.

Informations sur www.icl-lorraine.fr ou au 03 83 59 84 62

 marsVous avez entre 50 et 74 ans ?

Participez au dépistage organisé et réalisez un test immunologique rapide et indolore (à faire chez soi).

Plus d'infos sur le site de l'Institut National du Cancer

L’Institut de Cancérologie de Lorraine se mobilise contre le cancer colorectal.

Très fréquent avec 42 000* nouveaux cas par an, le cancer colorectal représente la 2e cause de décès par cancer chez l’homme, et la 3e par cancer chez la femme. Pourtant, il nous est tous possibles d’agir sur les facteurs de risques ; et de 50 à 74 ans en participant au dépistage organisé avec le test immunologique.

 

Mardi 14 mars 2017- Journée Mars Bleu à l'ICL

 

  • 14h-16h30 : Atelier « Manger, bouger » - Hall Bussière
    autour de 2 thèmes : Les fruits et légumes faciles pour tous » et « Bouger au quotidien »

 

L’alimentation et l’activité physique sont deux facteurs sur lesquels nous pouvons tous agir pour prévenir de nombreuses pathologies dont le cancer colorectal. Mais comment faire au quotidien ?

Pour que manger reste un plaisir et un moment de partage, l’équipe des diététiciennes emmenée par Anne Schmitt, cadre diététicienne, répondront aux questions, guideront pour élaborer des menus simples, faciles au quotidien et livrerons leurs astuces pour savourer les fruits et légumes. Nos cuisiniers concoctent une surprise.

 

Dr Cécile Delattre, médecin du sport répondra aux questions. Typhaine Anghilieri, éducatrice sportive, sera présente pour montrer des exercices simples à intégrer aux activités quotidiennes et  des conseils pour augmenter son activité physique.

 

  • 17h à 19h : Portes ouvertes – Départ du hall Bussière

Inscription sur icl-lorraine.fr

            Visites des laboratoires et équipements, rencontres avec les chercheurs.             L’équipe du Professeur Jean-Louis Merlin ouvre ses portes et expliquera    le         rôle de la recherche dans la lutte contre le cancer colorectal.

 

Pendant tout le mois de mars, l’Espace de Rencontres et d’Information de l’ICL vous informe sur le dépistage organisé du cancer colorectal, en lien avec ADECA54 et la CPAM 54.

 

Informations sur www.icl-lorraine.fr ou au 03 83 59 84 62

 

Le cancer, une priorité pas comme les autres

PrioritésCancer2017.png largeLes Centres de lutte contre le cancer présentent leurs propositions pour intégrer le cancer dans le débat présidentiel.

À la veille de la Journée mondiale contre le cancer du 4 février, UNICANCER, la Fédération qui réunit l'ensemble des Centres de lutte contre le cancer (CLCC), dont l'Institut de Cancérologie de Lorraine, adresse aux candidats à l'élection présidentielle ses propositions pour faire avancer la lutte contre le cancer en France au cours du prochain quinquennat.

À ce jour, le cancer joue un rôle de figurant dans la campagne présidentielle. Or, première cause de mortalité en France, le cancer n'est pas une maladie comme les autres et doit à ce titre être une priorité du prochain Gouvernement.

Selon le Pr Thierry CONROY, Directeur général de l'Institut de Cancérologie de Lorraine : « Les cancers touchent des millions de Français et leurs proches. Les avancées scientifiques, l'accès à l'innovation et aux médicaments permettent de traiter au mieux les différents cancers et d'augmenter chaque année les chances de guérison. Le personnel de l'Institut de Cancérologie de Lorraine se bat au quotidien pour faire avancer la recherche et améliorer la qualité de vie des patients, pendant et après le cancer, avec par exemple de l'activité physique adaptée comme dernièrement l'escrime. La création de parcours de soins coordonnés permet aux patients d'accéder à une prise en charge à la fois globale et personnalisée. Complexes, ces maladies doivent rester une priorité nationale. Dans ce sens, l'Institut de Cancérologie de Lorraine demande avec tous les Centres de lutte contre le cancer aux candidats à l'élection présidentielle de s'engager clairement ensemble dans ce combat ».

Forts de leur expertise, les CLCC réunis au sein d'UNICANCER font 60 propositions aux candidats à la présidence. Elles sont également consultables sur le site web dédié : prioritescancer.unicancer.fr et tout au long de la campagne sur le compte Twitter @Groupe UNICANCER #PrioritesCancer2017 avec une proposition relayée par jour jusqu'à l'élection du prochain président de la République.

Ces solutions sont issues d'une vaste concertation avec des patients, des professionnels des CLCC et des experts. Elles se nourrissent d'innovations éprouvées dans les différents CLCC.

Les propositions intègrent également les principales tendances d'évolution de la cancérologie identifiées par les trois études prospectives réalisées par UNICANCER en 2013, 2015 et 2016 auprès de plus d'une centaine d'experts issus des CLCC, des CHU et d'établissements de santé internationaux et qui ont notamment été reprises dans le dernier plan cancer. Ces études analysent les principales évolutions pour les dix prochaines années dans les soins telles que l'augmentation de la chirurgie ambulatoire ou le développement de l'immunothérapie, mais également des tendances sociétales et organisationnelles telles que le renforcement du rôle du patient et la progression de la e-santé.

UNICANCER interpelle les candidats à la présidentielle autour de cinq priorités :

• Priorité I – Permettre un accès à des soins de qualité pour tous sans dépassement d'honoraires
• Priorité II – Répondre aux nouvelles attentes des patients
• Priorité III – Soutenir la recherche et l'innovation
• Priorité IV – Développer la e-santé
• Priorité V– Accompagner l'évolution des métiers


Ces dernières années, des progrès importants dans la lutte contre le cancer ont été accomplis en France, fruits d'une politique volontaire concrétisée par les plans cancer successifs et une agence de santé dédiée : l'Institut national du cancer (INCa). Cependant, rien n'est acquis de manière définitive.

Selon le Pr Patrice Viens, président d'UNICANCER : « La cancérologie est en pleine mutation. Le prochain Président sera confronté aux défis posés par le raccourcissement des hospitalisations qui augmente les besoins de coordination entre tous les acteurs de la santé, le coût croissant des traitements innovants, le renforcement du rôle des patients, l'émergence des big data. Pour garantir à tous les Français une prise en charge de qualité, il est indispensable que la lutte contre le cancer reste une priorité nationale de santé publique au cours du prochain quinquennat, avec le lancement d'un Plan cancer 4, le maintien d'une agence dédiée et le soutien des centres experts en cancérologie, dont les Centres de lutte contre le cancer. UNICANCER invite aujourd'hui tous les candidats à l'élection présidentielle à s'emparer de nos propositions pour préparer la cancérologie de demain. »


LES 10 PROPOSITIONS CLÉS d'UNICANCER


1. Garantir une prise en charge des malades atteints d'un cancer sans aucun dépassement d'honoraires dans tous les établissements de santé ayant une activité de cancérologie.
2. Lancer un nouveau Plan cancer au cours de la prochaine mandature présidentielle.
3. Maintenir la reconnaissance par l'État de la spécificité des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) : terrains privilégiés pour l'expérimentation et la diffusion de l'innovation en cancérologie bénéficiant à tous, les CLCC sont des établissements de santé privés à but non lucratif et à mission de service public, exclusivement dédiés aux soins, à la recherche et à l'enseignement en cancérologie.
4. Mieux financer l'innovation aussi bien médicale, qu'organisationnelle. Celle-ci doit être le moteur du système de santé français.
5. Donner aux établissements de référence en cancérologie tels que les Centres de lutte contre le cancer les moyens de coordonner le parcours de soins des malades de moins en moins hospitalisés.
6. Profiter des opportunités créées par la e-santé pour rendre les patients acteurs de leur parcours de soins.
7. Garantir la pérennité des Sites de recherche intégrés sur le cancer (SIRIC).
8. Contractualiser un financement structurel des centres experts et de recours afin qu'ils puissent développer une recherche clinique académique.
9. Répondre à l'enjeu majeur que représente la constitution de grandes bases de données de santé (big data santé).
10. Accompagner l'émergence de nouveaux métiers en cancérologie en s'appuyant sur le développement des pratiques avancées.

                                                   

Consultez toutes les propositions UNICANCER

Découvrez le site web dédié 

proritescancer.unicancer.fr

Suivez-nous sur Twitter : @GroupeUNICANCER

#PrioritésCancer2017

 

 pdf logo Communiqué de presse : Le cancer, une priorité pas comme les autres - Les Centres de lutte contre le cancer présentent leurs propositions pour intégrer le cancer dans le débat présidentiel.