bandeau1 2018 v3

  

bandeau1 covid 2020

 

dons4ok

Actualités

Construction d'un Bâtiment de Biologie Médicale et de Biopathologie commun à l'ICL et au CHRU de Nancy

Un bâtiment de 8000 m² regroupant les activités de biologie médicale du CHRU et celles de biopathologie de l'Institut de Cancérologie de Lorraine et du CHRU à horizon 2019 est en cours de construction sur le plateau de Brabois à Vandoeuvre-lès-Nancy. La pose de la première pierre s'est déroulée lors d'une cérémonie officielle ce vendredi 19 janvier 2018.

 

batiment-biologie-chru nancy 02

Double objectif de ce projet ambitieux

  • Anticiper les formidables évolutions de la biologie et de la biopathologie qui transformeront les diagnostics et les traitements, notamment en cancérologie, mais aussi pour d'autres pathologies dans les prochaines années,
  • Regrouper les compétences et les équipements aujourd'hui dispersés dans tout le CHRU, pour en améliorer l'efficacité et en diminuer les charges financières.

Le Pôle Régional de Cancérologie : une mutualisation des moyens, au service des malades, pour lutter contre le cancer

Dans le cadre d'une convention, l'ICL et le CHRU forment le Pôle Régional de Cancérologie. La mise en œuvre opérationnelle des orientations stratégiques définies par le Pôle est assurée par un groupement de coopération sanitaire. Le PRC est le principal acteur de la prise en charge des malades atteints de cancer dans la région. Au sein du Pôle, l'ICL et le CHRU optimisent les parcours de soins des malades (Institut lorrain de la prostate, Réunions de Concertation Pluridisciplinaires, Oncogénétique, Parcours sein) et partagent plusieurs équipements médicaux sur le plateau de Brabois (robot chirurgical, IRM 1,5 T, IRM 3T...).

Un plateau commun de biopathologie

Le CHRU et l'ICL poursuivent leur collaboration à travers la mise en place d'une importante plateforme commune de biopathologie au bénéfice des personnes atteintes d'un cancer (8 000 nouveaux patients accueillis chaque année par l'ICL et le CHRU).
Le nouveau bâtiment regroupera les activités de biologie médicale, d'anatomie et de cytologie pathologiques ainsi que la biologie moléculaire et les tests d'oncogénétique.
La mutualisation des activités de biopathologie des deux établissements de soins permettra d'asseoir le développement de la médecine personnalisée, de réaliser des explorations innovantes de génétique moléculaire pour le diagnostic, le pronostic et la recherche en cancérologie.

La biologie médicale, maillon essentiel du parcours de soin

Toutes spécialités biologiques confondues, le laboratoire de biologie médicale (composé de 15 structures) du CHRU de Nancy réalise chaque année près de 6 millions d'actes de biologie médicale.
Le pôle Laboratoires du CHRU réalise les examens de biologie médicale pour la prévention, le diagnostic, le dépistage et le risque de survenue d'un état pathologique.
Il participe à la permanence de l'offre de biologie médicale définie sur le territoire de santé intrarégional, à des missions de santé publique, des programmes d'enseignement et de recherche et innovation ; il contribue également à la reconnaissance du CHRU de Nancy en tant que centre référent régional pour de nombreuses activités comme les greffes de moelle allogéniques adulte et pédiatrique.

Une étape majeure du Plan de Refondation du CHRU

Le Plan de Refondation prévoit le regroupement de l'ensemble des activités de biologie médicale du CHRU de Nancy au sein d'un bâtiment unique sur le site de Brabois. Cet élément majeur du Plan de Refondation a été validé par le COPERMO (Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins) le 26 mai 2015, pour un montant de 31,2 millions d'euros (29 M € travaux et 2,2 M € en équipements).
Ce projet ambitieux permettra de supprimer les difficultés engendrées par la dispersion géographique, l'existence d'activité en doublons et par la vétusté de certains locaux. Grâce à l'acquisition d'équipements automatisés, fiables et performants, il apportera une amélioration de l'efficacité, dans la vitesse de réalisation des examens, comme dans la transmission des résultats. Malgré le coût de ces équipements ultra-modernes, ces derniers permettront de réaliser des économies à l'établissement.

Une nouvelle construction entre CHRU et ICL

Le futur bâtiment est situé en contiguïté de la barre principale du site, en lieu et place de la tour Drouet. Il est relié de manière optimale au site du CHRU et à celui de l'ICL par une passerelle de liaison. Il abritera sur 3 niveaux les activités suivantes :

  • Au rez-de-chaussée, les locaux techniques et logistiques
  • Au R+1, les zones analytiques pour les activités de biologie médicale (Biochimie, Pharmacologie-Toxicologie, Bactériologie, Virologie, Parasitologie – Mycologie, Hématologie, Immunologie, Génétique, HLA). À ce niveau différents plateaux seront mutualisés :
> le bâtiment en fonctionnement H24 bénéficiera d'une zone dédiée « Réception - tri - enregistrement » et d'un plateau technique automatisé (400 m² d'aménagement modulable) pour réaliser les examens urgents et de première ligne.
> une plateforme de biologie moléculaire.
> un plateau automatisé de bactériologie.
  • Au R+2, les zones analytiques pour les activités de biopathologie et les zones tertiaires

Le bâtiment hébergera également des activités de l'Etablissement Français du Sang Grand Est.

Les consultations pour les patients (génétique, Centre Régional de Traitement de l'Hémophilie) seront assurées par les équipes médicales du pôle Laboratoires au niveau des plateaux de consultation de Brabois. Un centre de prélèvement existe déjà au sein du bâtiment Philippe Canton. Les consultations d'oncogénétique assurées par l'Institut de Cancérologie de Lorraine continueront d'être organisées dans le cadre d'un parcours de soins personnalisé au sein de l'ICL.

Le bâtiment est conçu pour s'adapter aux évolutions techniques et fonctionnelles des laboratoires de demain. Le plateau technique automatisé est un espace flexible de 450m² sans poteau qui permet de s'adapter aux évolutions des chaines d'analyse. Les flux logistiques au sein des zones analytiques reposeront notamment sur l'utilisation de robots coursiers en mode tournée ou appelés à la demande des professionnels du nouveau bâtiment.
Les échantillons biologiques seront acheminés jusqu'aux laboratoires par un système de transport pneumatique.

La première phase du chantier a consisté en la démolition de la tour Drouet.
Lancée en septembre 2017, la phase 2 du chantier marque le début de la construction du futur bâtiment.

Maîtrise d'ouvrage
- Maître d'ouvrage : CHRU de Nancy
- Partenaire : Institut de Cancérologie de Lorraine
- Conducteur d'opération : SODEREC
- Contrôleur technique : SOCOTEC
- Coordonnateur SPS : APAVE ALSACIENNE

Groupement conception – réalisation
- Mandataire : EIFFAGE CONSTRUCTION LORRAINE
- Maître d'œuvre - Architecture : ART & BUILD
- Bureau d'études - Fluides : CET
- Bureau d'études - VRD / ELEC : ARTELIA
- Corps d'état ELEC / CFO / CFA : EIFFAGE ENERGIE LORRAINE MARNE ARDENNES
- Conseil santé : APSIS