bandeau1 2018 v3

  

bandeau1 covid 2020

 

dons4ok

Dépistage du cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l'utérus touche près de 3000 femmes par an en France, et est responsable de près de 1100 décès par an. Ce, alors qu'environ 90 % pourraient être évités grâce à un dépistage régulier.

Le cancer du col de l'utérus se développe à partir de lésions dites précancéreuses. Différents virus de la famille des papillomavirus sont souvent déclarés coupables du cancer du col de l'utérus.

Facteurs favorisants :

  • Les infections vaginales et cervicales
  • Les grossesses précoces et multiples
  • La précocité des rapports sexuels
  • Le changement fréquent de partenaires 
  • Le tabagisme

 

Le cancer du col de l'utérus est généralement détecté lors du bilan gynécologique annuel ou au cours de la surveillance médicale d'un état inflammatoire.

Le frottis cervical :

C'est un examen simple, qui consiste à un prélèvement des cellules du col de l'utérus. Un médecin spécialisé en anatomo-pathologie examine au microscope les cellules prélevées.

Le frottis va reconnaître les lésions inflammatoires précancéreuses du col utérin et permettre de les traiter avant l'apparition d'une tumeur. Le frottis est conseillé tous les 3 ans, à partir de 25 ans. 

La vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) :

La vaccination est recommandée pour toutes les jeunes filles et, à partir de janvier 2021, pour tous les jeunes garçons, de 11 à 14 ans avec un rattrapage vaccinal possible jusqu'à 19 ans.

Plus d'informations sur le programme de dépistage et l'infection au HPV