bandeau 2022 500pxbandeau1 covid 2020

 


bouton don

 

Radiothérapie

L'objectif de la radiothérapie consiste à irradier le foyer tumoral, à doses fractionnées, par des séances répétées durant plusieursjours à plusieurs semaines. Il faut cibler précisément la zone à irradier pour protéger les organes sains situés à proximité de la tumeur.

 cyberknife   rapidarc  tomotherapieservice communication ICL 6
        CyberKnife
® M6                                 RapidArc®                            Tomotherapy®    

Techniques de traitements proposées :

  • Irradiation stéréotaxique robotisée (Cyberknife®)
  • Irradiation corporelle totale avant greffe de moelle
  • Irradiation des cancers de l’enfant
  • Irradiation conformationnelle de précision 3D
  • Irradiation avec modulation d’intensité
  • Arcthérapie dynamique
  • Tomothérapie
  • Curiethérapie de prostate, gynécologique, bronchique, ORL et cutanée

 

La complémentarité des appareils utilisés permet de délivrer le traitement depuis les plus petits volumes centimétriques par irradiation stéréotaxique jusqu’aux plus gros volumes par irradiation corporelle totale.

Equipements :

  • 6 appareils de radiothérapie dont un appareil de stéréotaxie robotisée (Cyberknife® M6), 2 appareils de Tomotherapy® et 2 appareils de radiothérapie conformationnelle par modulation d'intensité (RapidArc®), 1 Linac 3D 
  • 3 projecteurs de curiethérapie à débit pulsée (PDR)  
  • 1 projecteur de curiethérapie à haut débit de dose (HDR)  
  • 1 scanner dédié à la simulation 

Parallèlement, le département assure une activité de recherche en étroite collaboration avec plusieurs organismes de recherche (CRAN, CNRS, INPL...). Il participe à la recherche clinique pour optimiser les traitements dans une politique d’évaluation permanente des résultats à court et long terme. Il est activement impliqué dans les axes de recherche du Cancéropôle du Grand Est.                  

Service de radiothérapie hospitalisation

16 lits permettent d'accueillir les patients en cours de radiothérapie ne pouvant effectuer le traitement en ambulatoire et nécessitant une surveillance particulière, ainsi que les patients présentant une symptomatologie liée à l'évolution de la maladie.
Le service dispose aussi de 9 chambres seules en zone contrôlée, permettant notamment l'hospitalisation des patients en cours de curiethérapie. 

Service de radiothérapie de l'hôpital d'Epinal Emile Durkheim

Depuis 2008, ce service est sous la responsabilité de l'ICL. Les procédures et équipements sont communs aux deux établissements. Les radiothérapeutes et physiciens présents à l'hopital Emilie Durkheim font partie des équipes de l'ICL. Le service d’Epinal dispose de 2 appareils de radiothérapie permettant de faire des irradiations avec modulation d’intensité dont 1 avec arcthérapie dynamique (RapidArc).

 

Interreg GR EP PT CMYK vek 01
PROTONTHÉRAPIE : UN ESPOIR SUPPLÉMENTAIRE CONTRE LE CANCER 

 

Afin d’améliorer la sélection et l’adressage des patients pouvant potentiellement bénéficier d’une protonthérapie, un réseau transfrontalier a été créé sous l’égide des projets européens INTERREG destiné à constituer une équipe pluriprofessionnelle spécialisée en protonthérapie. L'Institut de Cancérologie de Lorraine est bénéficiaire chef de file du projet Interreg EP/PT (Équipe transfrontalière de protonthérapie)

 

Le projet INTERREG V A « EP/PT – Equipe transfrontalière de protonthérapie » vise à constituer une équipe de protonthérapie en Grande-Région (entité regroupant les régions Lorraine, Luxembourg, Sarre et une partie de la Rhénanie-Palatinat et de la Wallonie), créant un réseau de professionnels en radiothérapie (oncologues médicaux et physiciens médicaux) qui se coordonnent, se forment et développent l’accès à la protonthérapie sur un périmètre transfrontalier, pour assurer la rapidité, l’égalité et la proximité d’accès au traitement pour tous les patients. 

Ce projet doit permettre de répondre au manque actuel de centre de protonthérapie en Grande Région, et devra faciliter l’accès pour les patients grands-régionaux à cette technique, tout en posant les bases solides d’une dynamique de coopération grande-régionale en termes de formation et de recherche.

Pour constituer et mettre en place concrètement ces filières d’adressage nationales, l’équipe transfrontalière de protonthérapie a créé un partenariat avec le centre de protonthérapie existant : l’UZ Leuven.

 

Ce projet est financé par le fond européen de développement régional (FEDER).

 

Les partenaires du projet :
• Centre National de Radiothérapie du Grand-Duché de Luxembourg François Baclesse (LUX)
• Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy (FR)
• Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville (FR)
• Universitätsklinikum des Saarlandes (DEU)
• Katholieke Universiteit Leuven, Universitaire Ziekenhuizen Leuven (BEL)

• Centre hospitalier universitaire de Liège (BEL)

 

Coût du projet :

  • Coût total du projet : 3 888 522,50 EUR
  • Montant FEDER : 2 333 113,50 EUR
  • Taux FEDER : 60%

 

Durée du projet :

  • 01/07/2020 – 31/12/2022

 

► Pour en savoir plus : www.protontherapie-eppt.com