Accueil > HPV

HPV

Human Papilloma Virus ou Papillomavirus humains

Très fréquents, ces virus à ADN se transmettent par simple contact au niveau de la peau ou des muqueuses (dont génitales). Près de 80% des femmes et des hommes sont exposés à ces virus au cours de leur vie, ce qui en fait l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente.

La majorité des HPV est naturellement éliminée par le système immunitaire et disparaît spontanément dans les deux ans. Mais il arrive que les infections à HPV persistent et provoquent des lésions, qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent évoluer vers un cancer 10 à20 ans après l’infection.

Il existe environ 200 sous-types d’HPV, dont certains sont à haut risque (HR), car capables d’induire une transformation des cellules normales en cellules cancéreuses.

6 400 nouveaux cas de cancers par an chez les femmes et les hommes sont liés aux HPV.

Les HPV sont responsables de lésions précancéreuses et de cancers au niveau du col de l’utérus, de l’anus, de la vulve, du vagin, du pénis, de la bouche, du larynx, de l’oropharynx (fond de la gorge, base de la langue et au niveau des amygdales).
Les HPV sont aussi responsables de lésions bénignes sur la peau et les muqueuses de l’anus ou de la région génitale (verrues ano-génitales ou condylomes).

Retour en haut