Imagerie médicale

Imagerie médicale

L’échographie utilise des ultrasons afin d’examiner de nombreux tissus mous : organes, glandes, vaisseaux sanguins ou encore muscles, tendons et ligaments.

Elle est pratiquée par un radiologue. Cet examen d’imagerie médicale permet d’explorer l’intérieur des tissus mous et d’y repérer de potentielles anomalies : malformations, tumeurs, caillots sanguins, etc.

Dans le cadre d’un cancer, l’échographie est un moyen de :

  • Mettre en évidence une lésion suspecte dans un organe
  • Guider une biopsie vers la zone suspecte (biopsie échoguidée)
  • Mettre en évidence des métastases dans certains organes

Le déroulement d’une échographie :

Après l’application d’un gel qui permet d’améliorer la transmission des ondes sonores, le médecin fait glisser sur la zone du corps à examiner une sonde qui produit des ultrasons (vibrations non audibles par l’oreille humaine). Le signal recueilli par le système informatique va transformer les échos reçus en image en noir et blanc.

Cet examen est indolore et sans aucun effet secondaire connu.

Echographie mammaire

L’échographie mammaire utilise des ultrasons pour produire des images de l’intérieur du sein. Elle est pratiquée par un·e radiologue. Une échographie mammaire est souvent réalisée seule ou en complément d’une mammographie.

L’Imagerie par Résonance Magnétique est une technique utilisant un appareil ouvert de chaque côté, composé d’un aimant puissant, qui utilise des ondes radiofréquences pour réaliser des images précises de l’intérieur du corps.

Cet examen est utilisé pour examiner n’importe quelle partie du corps : les organes mais aussi les vaisseaux sanguins, la moelle épinière, les os et les articulations. Cet examen n’utilise pas de rayons X, il est non irradiant. Pendant l’examen, le patient est allongé sur un lit (ou une table d’examen) qui se déplace à l’intérieur de ce tunnel pour positionner la zone du corps à examiner au centre de l’aimant. L’injection d’un produit dit « de contraste » dans la circulation sanguine est souvent nécessaire pendant l’examen pour améliorer la visibilité de certains organes et la détection des anomalies.

Déroulement d'un IRM

Vous serez allongé·e sur la table d’examen le plus confortablement possible (mousses, couvertures, etc.). Votre coopération est importante, on vous demandera de rester immobile pendant la durée de votre examen.

Tout dispositif amovible devra absolument être retiré avant l’examen (prothèses auditives et dentaires, détecteurs de glycémie) au risque d’entraîner un dysfonctionnement de celui-ci.

Tout objet ou vêtement doit être retiré pour garantir une qualité d’examen optimale tout en assurant votre sécurité.

Une mammographie est une radiographie des seins.

Elle permet d’obtenir des images de l’intérieur du sein à l’aide de rayons X et de détecter ainsi d’éventuelles anomalies. Le positionnement est pratiqué par un manipulateur et les images sont analysées par le radiologue.

Pour les femmes qui redoutent le caractère inconfortable voire douloureux de la compression mammographique, il est possible de demander au moment de la prise de rendez-vous de pratiquer l’auto-compression mammaire. Il s’agit du même examen, toutefois, une fois positionnée avec l’aide du·de la manipulateur·rice, c’est la patiente qui agit sur la compression du sein examiné.

Une étude, promue par l’ICL et publiée au niveau international, a démontré que dans ce cas les femmes ne se compriment pas moins, que la douleur mesurée est inférieure et que la qualité d’image n’est pas dégradée.

La radiographie est un examen d’imagerie qui a recours à de faibles doses de radiation pour produire des images d’organes internes et de structures du corps.

En règle générale, aucune préparation n’est nécessaire pour effectuer une radiographie de base.

L’appareil de scanner ressemble à un large anneau, dans lequel tourne un émetteur-récepteur de rayons X (rayonnements ionisants), qui permet d’obtenir des images « en coupes » du corps humain.
Cette technique d’imagerie permet de visualiser les différentes structures de l’organisme. L’injection dans la circulation sanguine d’un produit dit de « contraste » permet de mieux visualiser la zone à examiner et détecter des anomalies.

Déroulement d'un scanner

Il s’agit d’une exploration du corps humain en coupes utilisant les rayons X. Le scanner nécessite très souvent une injection de produit de contraste. Néanmoins, il peut arriver qu’au dernier moment le médecin radiologue qui vous prendra en charge décide de ne pas procéder à cette injection. Le produit peut entraîner une impression de chaleur dans tout le corps. Des incidents plus graves possibles sont exceptionnels.

Il faut compter environ 1h30 à 2h de présence dans le service. L’exploration dans la salle de radiologie ne dure que quelques minutes. Vous aurez ensuite une trentaine de minutes d’attente jusqu’à ce que le radiologue ait validé votre examen.

Vous serez allongé sur la table d’examen le plus confortablement possible (mousses, couvertures, etc.). Votre coopération est importante, on vous demandera de rester immobile pendant la durée de votre examen.

Mis à part l’allergie au produit de contraste iodé, il y a peu de risques et de contre-indications à l’examen.

Comme dans un certain nombre d’établissements, il est possible que votre examen bénéficie d’une interprétation par un radiologue d’un autre site déporté. Il conduira alors votre examen comme tout médecin radiologue. Vous en serez informé·e si c’est le cas. La qualité de votre prise en charge reste identique. Ceci est mis en place afin de ne pas modifier des rendez-vous inutilement. La télémédecine permet, entre autres, d’effectuer des actes médicaux dans le strict respect des règles de déontologie mais à distance, sous le contrôle et la responsabilité d’un médecin en contact avec l’équipe soignante par des moyens de communication appropriés à la réalisation de l’acte médical.

Scintigraphie et Tomographie par Emission de Positrons (TEP)

Ces deux examens médicaux ne sont pas réalisés au sein même de l’ICL, il vous sera nécessaire de vous rendre dans un autre établissement.

Scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse est un examen de médecine nucléaire qui permet, notamment, de rechercher des métastases osseuses. Les métastases osseuses sont des tumeurs formées à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées d’une première tumeur et ont migré à travers les vaisseaux lymphatiques et/ou les vaisseaux sanguins jusqu’aux os, où elles se sont installées.

Tomographie par émission de positrons (TEP)

La tomographie par émission de positrons (TEP) est un examen d’imagerie en médecine nucléaire lors duquel on se sert d’une forme de sucre radioactif pour créer des images en 3D et en couleurs qui permettent de voir comment les cellules de votre corps fonctionnent.

Retour en haut