G

GYNÉCOLOGIE

Spécialité médicale consacrée à l’appareil génital de la femme. Le gynécologue assure le diagnostic et la prise en charge des maladies de l’utérus, du vagin, des ovaires, des seins. Le gynécologue-obstétricien est un chirurgien qui traite les maladies gynécologiques et mammaires et, notamment, les cancers, et prend en charge le suivi des grossesses à risque

GYNÉCOLOGIE Lire la suite »

Gène

Unité d’un chromosome, constitué d’ADN. L’être humain possède environ 20 000 gènes qui contiennent l’information nécessaire au fonctionnement des cellules. Certains gènes peuvent être altérés et prédisposer au cancer. Une analyse génétique sur prescription permet de les identifier, et d’organiser un suivi personnalisé si nécessaire. Parmi les principaux gènes associés à un risque plus élevé

Gène Lire la suite »

Gray

Unité de mesure de la dose absorbée suite à l’exposition à un rayonnement ionisant abrégée en Gy, du nom d’un physicien anglais à l’origine de la radiobiologie, Louis Harold Gray.

Gray Lire la suite »

Gène

Unité d’un chromosome constitué d’ADN. L’être humain possède environ 20 000 gènes qui contiennent l’information nécessaire au fonctionnement des cellules. Certains gènes peuvent être altérés et prédisposer au cancer. Parmi les principaux gènes associés à un risque plus élevé de cancer du sein, on trouve les gènes BRCA1, BRCA2, PALB2, PTEN, TP53 ou CDH1 et

Gène Lire la suite »

Génétique

La génétique constitutionnelle est la branche de la biologie qui étudie les caractères héréditaires des individus pouvant favoriser le développement de maladies, leur transmission au fil des générations et leurs mutations (variations). La génétique moléculaire étudie les anomalies des gènes acquises par les cellules tumorales.

Génétique Lire la suite »

Gène

Unité d’un chromosome, constituée d’ADN. L’homme possède environ 21 000 gènes qui contiennent l’information nécessaire au fonctionnement des cellules. Certains gènes peuvent être altérés et prédisposer au cancer. Le gène APC est par exemple en cause dans la polypose adénomateuse familiale, et les gènes MLH1, MSH2, MSH6 et PMS2 dans le syndrome de Lynch.

Gène Lire la suite »

Retour en haut